Foire aux Questions
Règlement
Contexte Général
Carte du Monde
Races Jouables
Carnets de Bord
Lire la Playlist
Un chasseur sachant chasser...



 

Partagez | 
 

 Un chasseur sachant chasser...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Un chasseur sachant chasser...   Sam 13 Sep - 16:36

Ariane banda son arc et attendit la moindre erreur de son acolyte pour lâcher la corde. En ligne de mire, elle avait un prédateur similaire à un loup, s'étant amusé à acculer l'un des siens dans un cul de sac. Celui-ci était mort de peur et il y avait quoi. Les loups de cette forêt avaient une taille titanesque, on les avait même renommé "lycans" à cause de leur sauvagerie et de leur étrange intelligence. D'autres sortes de prédateurs existaient dans la forêt d'émeraude mais le lycan était surement l'un des plus communs. Sur les autres branches, les hommes d'Ariane attendait son signe mais voilà un prédateur ça ne se chassait pas comme ça.

Le néphelym apeuré changea alors d'un coup de visage. Un sourire franchit ses lèvres alors qu'il se téléportait derrière le lycan puis filait sans demander son reste. Ariane lâcha alors sa flèche, qui alla se figer directement dans la chair de la cuisse du prédateur. Elle avait visé juste visiblement puisque la créature manqua de peu de  s'effondrer. Surement avait-elle rompu ou bien juste touché un tendon car il ne semblait plus vouloir se tenir sur cette jambe. L'un des hommes d'Ariane se laissa alors chuter des arbres et jeta sur lui une poudre assez irritante, surtout pour les yeux. Le prédateur semblait ne pas s'être attendu à tomber dans un cul de sac. Les uns après les autres et dans une coordination parfaite, les néphelyms parvinrent à achever leur tâche. Quand le chasseur du groupe se confronta à la créature, elle avait suffisamment été entravée pour que le combattant parvienne à enfin l'achever. Un cri de joie sorti alors de l'arbre sur sa gauche et la brune fusilla le néphelym du regard. Il allait tous les faire repérer si il continuait ! Sautant à terre, la jeune femme rangea son arc et tout en marchant, parla à son second.

- Les humains nous ont demandé les dents du lycan pour leurs expériences.
- Il faut vraiment qu'ils arrête, leur curiosité va les perdre...
- ... Honnêtement, plus on en sait sur ces créatures et mieux je dormirais le soir. Surtout qu'il y en a de plus en plus.

La brune croisa les bras et observa le chasseur prendre mille précaution à retirer les canines de la bestiole. Selon les humains, ces créatures sécrétaient un venin paralysant expliquant à lui seul pourquoi même un néphelym ne parvenait pas à avoir le dessus sur eux. Enfin... Ça et leur peau à toute épreuve, leur ouïe sur-développée, leur ingéniosité... Ariane craignait ces créatures et si le Sajenraë l'écoutait un peu plus eux aussi en auraient peur au lieu de s'en amuser.

- C'est bon, j'ai le principal.

Ariane sourit et laissa le second récolter leur butin quand un bruit diffus lui fit tourner la tête, aux aguets.

- Tu entends encore des sons imaginaires, Arya ? Ricana celui-ci en la rejoignant, les crocs dans une sacoche accrochée à sa ceinture.

Ariane lui fit signe de se taire et continua d'observer une zone d'ombre. les arbres gigantesques profitaient aux créatures de ce territoire. Alors quand deux yeux jaunes apparurent, tous cherchèrent les autres. Et lorsqu'ils apparurent eux aussi les cinq néphelyms présents sur les lieux s'envolèrent dans tout les sens. Ariane leur ordonna de prendre de l'altitude mais les assauts répétés des lycans ne leur permirent pas de le faire. D'un coup d’œil, elle chercha le regard de son second puis tout deux se mirent à attirer les lycans ailleurs. La diversion fonctionna partiellement : un des lycans continua à foncer sur les trois autres mais elle leur faisait confiance pour parvenir à le semer. Eux-même, plus doués que les autres pour le vol parvinrent à en semer deux avant qu'Ariane ne décide de se tourner face au dernier.

Cela fonctionnait toujours, tant qu'elle n'en avait qu'un en face d'elle. L'émotion qu'elle projetait était si violente que le prédateur se stoppa net, préférant arriver en partie sur son postérieur que de l'approcher plus. Il gronda et commença à faire le tour, cherchant un moyen de l'avoir.

- Arya, les autres vont nous rattraper...

Ariane ne pipa mot pourtant et continua d'observer le lycan. Le sentiment de rage la quitta alors pour envoyer plutôt une émotion de peur. D'abord le lycan gronda, tenta de la mordre, mais Arya continua de le titiller avec cette émotion jusqu'à ce qu'il parte en trombe, mort de trouille. Se relevant, époussetant la terre de ses vêtements, Ariane soupira, à bout de souffle. Deux vagues étaient mine de rien assez éprouvantes et elle n'avait qu'une envie, s'asseoir quelque part. Sauf que là encore on ne leur en laissa pas l'occasion. Un craquement la remit sur la défensive et Ariane prit de l'ampleur, se mettant hors de portée.

- Qui va là ?

La brune chercha dans toute les direction d'où pouvait venir ce bruit. Son second la connaissait méfiante mais ne s'opposait jamais à ce niveau à ce qu'elle pouvait voir ou entendre. Il savait que dans la nature elle déployait des sens hors du commun, presque aussi aiguisés que ceux des prédateurs. Ce qu'il ne savait pas, c'était qu'Ariane priait pour que ce qu'elle avait vu soit un humain, et non pas un énième prédateur car pas loin de là vivait à présent les tisseuses (araignées). Et elles, elle les redoutait bien plus que les lycans.




Ariane Thémys
✧ Filevent du Sajenraë ✧
Messages : 80
Cristaux : 18
Date d'inscription : 13/08/2014

Carnet de Bord
Race: Néphelym
Métier: Chef des Eclaireurs
Pureté:
13/15  (13/15)
avatar
✧ Filevent du Sajenraë ✧
MessageSujet: Re: Un chasseur sachant chasser...   Ven 19 Sep - 18:26

Le lieutenant Thorvaldson et les soldats qui l'accompagnaient progressaient à travers la forêt plus ou moins silencieusement, leurs armes dégainées, ils se tenaient près à faire feu au moindre danger. Pour l'occasion, Sigurd avait passé sa tenue de combat, ne se distinguant que par son grade et son simple pistolet, là où le reste de la troupe utilisait des fusils et des mitrailleuses. Alors qu'il se dépêtrait péniblement d'un enchevêtrement de lianes, il maudit ses supérieurs.

- Des activités suspectes, qu'ils disaient. Il faut enquêter. Il faut protéger la cité des attaques, qu'ils disaient. C'est peut-être des Nephels, qu'ils disaient. Que des conneries!

Cela faisait plusieurs jours qu'ils tournaient dans la forêt sans que rien d'inhabituel ne s'y soit produit. Ils avaient abattu une bête, au début, et après ça, plus rien. Ni invasion de prédateurs super-intelligents, ni Nephels en vadrouille -c'est dommage, il aurait bien aimé s'amuser un peu, et son escorte serait sans aucun doute de son avis - ni une hypothétique superpuissance qui menacerait la suprématie d'Eresis, l'Omnipotente, Mère des Sidhes, Corruptrice Suprême, Déesse Vénérée. Rien que des arbres, de l'herbe, des bourbiers et des lianes. La prochaine fois, il prendrait un de ces supers-couteaux qu'ils fabriquaient dans les forges du cratère. Au moins, ça lui servirait à quelque chose!

Un mouvement dans les fourrés fit rapidement revenir le lieutenant à la situation présente. Il leva son arme et fit signe à ses hommes d'en faire de même. Un silence de plomb s'était brusquement abattu dans ces bois. Toute l'unité était aux aguets, prête à découper un trou de la taille d'Eresis dans le bide de la chose qui allait sortir des buissons. Et quelques instants plus tard, la bête se montra. Elle était moins difforme que celles qu'on trouvait à la limite des terres sidhes. L'influence d'Eresis, l'Omnisciente, l'Invaincue, la Terrifiante, la Conquérante, s'amoindrissait. Les puissants feraient mieux de s'occuper de ça au lieu de leur faire perdre leur temps à chasser des fantômes!

Peut-être que son apparence allait de pair avec sa puissance. Toujours est-il que cette chose se retrouva bien vite au sol, le corps fumant de dizaines d'impacts. Sieg fit signe à son groupe de se remettre en marche immédiatement. Ce spécimen était sans doute un éclaireur, un faible, ce qui voulait dire que le reste devait se trouver dans le coin. Et puis, la dernière fois, ne pas repartir leur avait coûté deux personnes. Autant prendre le moins de risques possibles. Et de toutes façons, le bruit des tirs comme le cadavre allait forcément attirer d'autres créatures, sans doute plus puissantes.

-Encore deux jours et on en a fini içi. Alors faites-moi le plaisir de ne PAS nous faire tous tuer! C'est clair?

Tous acquiescèrent. Après tout, soldats ou pas, ils préféraient de très loin étriper des Nephels sur le champ de bataille que de partir en randonnée, ordres ou pas ordres. Peut-être passeraient-ils dans un de ces villages humains, au retour, histoire de s'amuser un petit peu... Cette idée lui redonna un peu de motivation. Motivation qui s'évanouit bien vite quand il aperçut les lasers en queue de formation. Il espérait pour celui de ses soldats qui avait tiré qu'il était mort. Sinon, il lui réservait un sort bien pire... Ils se retournèrent tous et ouvrir le feu sur les araignées tout en reculant. Leurs armes manquaient de puissance et de précision pour causer de réels dégâts, mais cela devrait suffire à faire reculer ces hideuses créations. Et elles reculèrent. Presque toutes. L'une d'elle se montra plus hardie et leur sauta dessus. Sieg fit quelques pas en arrière sous la violence du choc. Son arme était dérisoire face au monstre.

Mais le lieutenant avait un autre atout dans sa manche. Il rechignait à l'utiliser pour ne pas s'épuiser inutilement, mais il n'avait pas d'autres options, ses hommes n'arriveraient pas à venir à bout de ce béhémoth à temps. Il banda ses muscles et plaqua l'infâme rejeton d'Arachnée au sol de toute sa force, lui transperçant la poitrine dans le même mouvement. Il sentit son bras reprendre son aspect normal, et le contrecoup ne tarda pas à se faire ressentir. Il s'appuya contre un tronc un moment, reprit son souffle et remit sa troupe en marche.

Jusqu'à que cette voix de femme se fasse entendre. Il programmerait un stage commando à leur retour. Ca leur ferait pas de mal. D'un geste, ses hommes reculèrent, le doigt sur la gâchette. Puis, sa main gauche sur son holster, donnant l'illusion d'être en pleine forme et de pouvoir se battre pendant encore quelques heures, il répondit.

Veuillez décliner votre identité ou nous vous abattrons sur le champ! Ces terres sont la propriété d'Eresis l'Omnisciente, l'Invincible et vous n'avez rien à faire là!

Ses hommes étaient postés en demi-cercle, couvrant tout les angles du terrain. Peu importe qui était cette intruse, Néphelym, humaine, ou une espèce de prédateurs de celles qu'ils étaient partis chasser, si elle se montrait agressive, elle était sûre de ne pas survivre...


Sigurd Thorvaldson
• Bras Armé de l'Empire •
Messages : 52
Cristaux : 4
Date d'inscription : 11/08/2014

Carnet de Bord
Race: Aos Sidhe
Métier: Lieutenant
Pureté:
-5/0  (-5/0)
avatar
• Bras Armé de l'Empire •
MessageSujet: Re: Un chasseur sachant chasser...   Ven 19 Sep - 21:58

Aussitôt avait-elle laissé errer sa voix dans le vent qu'Arya se mordit la langue. Jamais elle n'avait fait une telle bourde. Et cela paya chèrement car les sidhes eurent tôt fait d'arriver un par un en ligne, montrant des armes inconnues pour un néphelym. Ariane observa un à un les hommes et en compta cinq, hormis le grand qui parlait. Un grand qui avait une voix rauque assez impressionnante. Instinct néphel : toujours observer convenablement une voix. Il semblait sur de lui, trop sur de lui. Ce genre de situation était déjà arrivée et Ariane avait dans sa poche une information cruciale. Aussi ne se faisait-elle pas de soucis, tout irait bien. Avec un peu de chance elle festoierait même ce soir en se marrant au sujet de six aos sidhes totalement stupides ayant osé penser que la forêt profonde leur appartenait. Cependant croiser des Aos Sidhes à ce niveau de la forêt était une première... les arrogants. Ces idiots ne devaient pas encore connaitre aussi bien qu'eux les dangers de cette forêt.

- Oh-la... on se calme, mon amie et moi-même essayions de retourner vers Rivel lorsque des molosses géants nous ont attaqué, on est aussi perdu que vous ! ... Enfin, vous l'êtes n'est-ce pas ?

Sacré Soren. Ariane ne pipa mot et laissa son second jouer le jeu de l'humain pas futé. Elle-même se frictionna le bras, de toute manière peu encline à se chahuter pour le moment avec des sidhes. Cependant... ils y passeraient. Souiller ce lieu, oser penser que ce territoire libre et sauvage leur appartenait la rendait malade. Au loin, elle entendit les bruits empressés mais là aussi ne cilla pas d'un cil. Ses yeux actuellement bleu-vert, aux teintes de cette forêt ou du moins de cette région de la forêt observèrent le chef plus en détail. Les autres ne survivraient pas. Mais lui l'intriguait, elle souhaitait sa mort mais n'était pas certaine qu'il la donne aux prédateurs aussi facilement.

Toujours était-il que plus Soren passait, continuait de feindre sa pseudo-humanité et plus les lycans approchaient... ils étaient nombreux. Si enfin l'un d'entre eux compri ce qu'il arrivait il était trop tard. Ils étaient à présent cernés par une horde entière de lycans. Il y en avait cette fois une bonne dizaine, et tous coordonnés, disciplinés. Ariane aurait pu sourire et se penser sauve si l'un d'eux n'avait pas bondit à plus de quinze mètres de hauteur contre un arbre pour finir sa route avc une déviation, arrivant tout près d'eux. S'envoler? c'était foiré visiblement...

- ... Oh, merde.

Ariane qui tournait le dos à Soren pour l'avoir contre elle observait le lycan et le reconnut d'office. Le trouillard ! Elle déglutit, sachant d'emblée qu'à présent prévenu de ce genre de sensation cela ne fonctionnerait pas deux fois.

- Ariane ?
- ...
- On est pas un peu dans la merde là, quand même ?
- Nope.

Première fois qu'elle parlait, et elle continuait de fixer le prédateur qui lui faisait face. C'était pas qu'être en première ligne l'emmerdait, mais en fait... si. Pareillement, elle tentait de garder son calme pour ne pas effrayer son second mais la seule solution qu'elle avait allait prendre un peu de temps.

* On peut les utiliser... * murmura Soren par télépathie.
* Hors de question de travailler avec ces monstres. * Pensa Ariane, sachant qu'il pouvait lire dans les siennes.
* On a pas trop le choix, là ! *

Ariane savait que ceux qui recevaient la formation de guerrier avaient tendance à s'échauffer vite mais elle, elle était butée. Ces salauds n'auraient jamais la moindre concession de sa part : point ! Quelques secondes s'étaient passées... pour eux, une éternité. Mais Soren bouillait, envieux d'en découdre. Il ne se rendait pas compte que l'air tintait de plus en plus.

- Oh put'...

Ariane tourna la tête vers la direction qu'observait Soren et blêmit. Plus grand que tout les autres, un tintement métallique à chacun de ses pas... L'alpha, en plus du reste. Déjà que ces loups résistaient aux bals et lasers, celui-ci résistait à tout. A dire vrai, même les murs de sable du vent du sud s'effritaient contre cette espèce de fourrure dont le crin était plus aiguisé qu'un milliard d'aiguilles en acier forgé. Il n'avait pas encore hurlé, l'assaut n'était pas donné mais jusqu'au bout Ariane refusait de perdre leur avantage contre les sidhes.

Et puis... l'alpha hurla l'assaut vrillant les tympans comme si un ongle avait crissé contre un tableau de craie...




Ariane Thémys
✧ Filevent du Sajenraë ✧
Messages : 80
Cristaux : 18
Date d'inscription : 13/08/2014

Carnet de Bord
Race: Néphelym
Métier: Chef des Eclaireurs
Pureté:
13/15  (13/15)
avatar
✧ Filevent du Sajenraë ✧
MessageSujet: Re: Un chasseur sachant chasser...   Dim 28 Sep - 19:07

Sieg écouta parler le type. Au moins, ils avaient suivi les instructions, même s'il était évident sur leurs visages qu'ils ne le faisaient pas de gaieté de coeur. Peu lui importait. Ils assiéraient la toute-puissance de leur déesse par tout les moyens, quitte à le faire de force. Il s'apprêtait à leur dire de dégager lorsqu'une bande de monstres sortit du couvert des arbres. Le lieutenant et ses hommes pointèrent leurs canons sur eux immédiatement. Ils ne mourraient pas sans combattre... Et ils essayeraient de ne pas mourir. Même si chacun d'entre eux connaissait les risques, les avait acceptés et donnerait sa vie pour Eresis, tous préféraient rentrer en vie.

Une créature gigantesque fendit les rangs. Sans doute le chef. Sigurd doutait que leurs armes puissent ne-serait-ce que l'égratigner. Ils étaient incapables de combattre. Et ils ne pourraient pas tous fuir. Il savait que la plupart de ses hommes resteraient sur le carreau, pourrissant sur le sol de cette forêt. Il maudit une nouvelle fois ses supérieurs, sachant très bien qu'ils ne les avaient envoyés eux que pour se débarrasser de lui. Certains le trouvaient trop menaçant. Trop ambitieux. Et trop apprécié par ses troupes, même si cela était en grande partie dû à son charisme exceptionnel.

- Messieurs....Je suis honoré d'avoir servi à vos côtés. Soyez assurés que les honneurs vous seront rendus. Je vous donne ma parole. fit-il, en guise d'oraison funèbre, accompagnant ses paroles d'un salut militaire des plus formels.

Après que la bête eut déclaré l'assaut, et alors que les loups se ruaient sur eux, Sieg cria un dernier ordre à ses hommes avant de tourner les talons.

- Formation de défense! Ne faiblissez pas!

Puis il partit, les tirs de blasters résonnant à ses oreilles. Il reprenait la piste qu'ils avaient tracé à l'aller, le chemin le plus court pour retourner au cratère. Il aurait aimé pouvoir massacrer de ses mains les officiers inconscients et jaloux qui avaient envoyés dix hommes à la mort. Il aurait aimé pouvoir se servir de son autre arme contre le chef de ces horreurs. Il aurait aimé laissé éclater sa colère. Mais il savait que s'il s'arrêtait, il signait son arrêt de mort. Et son instinct de survie avait pris le dessus. Il s'éloigna le plus loin et le plus vite possible du lieu du carnage, ne s'arrêtant que brièvement pour reprendre son souffle et vider sa gourde.

Pour que la volonté d'Eresis la Grande soit faite en ces lieux, il faudrait envoyer plus qu'une simple dizaine de soldats. Il faudrait peut-être même raser la forêt. Bah. La météorite finirait par corrompre cet endroit aussi. Même si certains essayaient de l'en empêcher. Elle gagnerait. Elle gagnait toujours, et il était fier de pouvoir participer à cette victoire.

Quand il estima s'être suffisamment écarté, il s'arrêta complètement. Il allait prendre quelques heures de repos, puis il repartirait. Il sortit son pistolet de son étui et le nettoya machinalement. Puis, évacuant une bonne fois pour toute sa colère, il vida son arme sur un des arbres environnants, effrayant le gibier. Il ne pensait plus aux deux individus qu'ils avaient interpellés. Peu lui importait leur sort. Il s'agenouilla et adressa une prière silencieuse à Eresis et à Sergei pour ses hommes...


Sigurd Thorvaldson
• Bras Armé de l'Empire •
Messages : 52
Cristaux : 4
Date d'inscription : 11/08/2014

Carnet de Bord
Race: Aos Sidhe
Métier: Lieutenant
Pureté:
-5/0  (-5/0)
avatar
• Bras Armé de l'Empire •
MessageSujet: Re: Un chasseur sachant chasser...   Lun 29 Sep - 17:46

Ariane se retourna, ou du moins tourna son visage vers le brun. IL était entrain de faire quoi, au final ? Prendre la fuite ? Elle le vit ordonner à ses hommes de se mettre sur la défensive après avoir salué leur courage et de se faire la malle... Mais quel salaud ! Quel lâche ! Il ne put voir une fois entrain de fuir qu'Ariane était entrain de se trahir seule mais ses yeux s'illuminaient de filament bleu-vert en voyant un tel manque de conviction.

* Alors que décides-tu de faire ?
- On prend l'alpha de hauteur, une fois mort les autres seront trop perturbés pour attaquer. C'est notre seule chance. * Songea-t-elle alors que le hurlement de l'alpha venait d'envoyer les lycans au combat.
- Ils ne survivront pas deux secondes ! Et nous non plus ! Soren par la parole cette fois, après être remonté vers les hauteur, faisant s’exclamer plusieurs soldats.
- Et alors ?
- Ariane ! On n'a pas le choix, accepte-le !
- ... La jeune femme maugréa puis envoya un jet de foudre sur le lycan qui bondissait sur elle, gueule ouverte. Ok... Répondit-elle, en serrant les dents. Le lycan se remettait déjà de cet assaut alors qu'Ariane lévitait, mettant un coup de croc dans le vide.

La brune n'aimait clairement pas les aos sidhes mais les néphelyms ne pouvaient aller à l'encontre de leur bonté.ces êtres étaient mort s'ils ne les aidaient pas. Elle était persuadée qu'avec un peu de chance eux deux pourraient survivre mais que pour ces sidhes seul la mort les attendait. Si vous voulez survivre, écoutez-mes conseils. Dit Arya en prenant de plus en plus de hauteur, esquivant avec l'aisance des néphel un énième coup de croc. L'un des hommes brailla que jamais il n'écouterait une néphelym avant de se faire déchiqueter par un lycan. Cette fois, elle avait toute leur attention. Attaquez-les lorsqu'ils ouvrent la bouche, l'intérieur de ces créatures est leur point faible... Vous deux, suivez-nous. Si on parvient à tuer l'alpha les autres se disperseront. Les deux soldats qu'elle avait désigné se concertèrent puis ordonnèrent à leurs collègues de couvrir leurs arrières. Mais il semblait évident pour eux que ceux-ci ne survivraient pas longtemps. L'un d'eux visa la gueule ouverte d'un lycan avec sa lave et fit mouche : le lycan s'enfuit, plus mort que vif. c'était vrai ! Mais malheureusement pour lui un autre eut raison de lui d'un coup de griffe. Combien survivraient ? Pour que cela puisse arriver

L'alpha sembla comprendre et chargea sur ses quatre assaillants. S'il était habituel pour un néphelym d'esquiver les assauts, l'un des guerriers eut le malheur de penser qu'il pouvait confronter sa force à ce qui lui arrivait dessus. L'alpha n'eut aucune peine à le cueillir entre ses crocs et à le trancher avec ses incisives rageusement. Soren se mit alors à crier de toute ses forces, envoyant bouler l'alpha de quelques mètres. Aidant le second à se relever, Arya lui murmura d'user de sa lave sur la fourrure histoire de faire fondre cette protection sécrétée par la peau du lycan. Elle entendait derrière eux les combats cesser et refusait de se retourner mais des cris et ordres intelligibles promettaient que quelques sidhes étaient encore en vie. Occupé à tenter de mordre Soren, l'alpha ne vit ni Arya se concentrer un peu plus sur l'atmosphère de cet espace ni s'attendit à être attaqué de plein fouet par un jet de lave puissant et véritablement brûlant. La créature émit une longue plainte avant d'hurler de rage sur Soren et de le projeter contre un arbre. Ariane, grouille-toi ! Supplia Soren avant de sortir son épée, épée sur laquelle les crocs de l'alpha se refermèrent. Ça s'invoque pas comme ça la foudre ! J'ai besoin de temps ! Hurla Ariane, ignorant totalement l'exclamation d'horreur du guerrier. Il venait de comprendre et rejoignit arya avant de reprendre ses jets, peu enclin à se prendre un coup de foudre sur la tête.

Lorsqu'Arya senti les vents assez forts autour d'eux et que le tonnerre gronda bien au dessus de la forêt Profonde, elle fit signe à soren qui ne demanda pas son reste pour esquiver un coup de patte et voler en sens inverse de la position où se trouvait Arya. Le lycan sembla faire un pas vers lui avant de tilter, de tourner son museau vers arya et de la voir une main brandie vers le ciel. Sa main était d'un bleu-vert pratiquement blanc à présent. L'air semblait crépiter autour d'elle et lorsqu'elle desserra son poing, le ciel abattit la foudre sur le lycan, fracassant les branches et les arbres de la forêt au passage. Soren, elle et le guerrier furent projetés plusieurs mètres encore plus loin à cause du souffle tandis que tout dans le forêt finissait par se taire...

- - - - - - - - -

Ariane observa les deux derniers foncer rejoindre leur chef, encore ahuri de ce qu'ils venaient de voir. Il aurait fallut que leur chef soit là pour qu'ils aient une chance de battre cette mage, c'était pas possible ! Mais il avait du voir le ciel et se douter que quelque chose clochait : des nuages qui apparaissent dans le ciel, le ciel qui se noircit et la foudre qui tombe en quelques secondes, ce sont des dons néphels, le genre qui ne peut-être contré qu'avec l'aide des seigneurs de l'ombre... Ou de leur chef. Si Soren avait réussi à leur effacer la mémoire sur l'astuce pour combattre ces lycans, pour au moins gagner un peu de temps, il n'avait pas réussi à leur faire oublier comment tuer un alpha... La lave faisait fondre l'acier. Ariane songea que si ce lâche était resté avec eux, peut-être n'y aurait-il pas eu autan de mort. Une légère brise se leva, mais elle attendit encore. Ses hommes revenus tapis dans les ombres, elle voulait s'assurer que ces sidhes quittent définitivement la zone.




Ariane Thémys
✧ Filevent du Sajenraë ✧
Messages : 80
Cristaux : 18
Date d'inscription : 13/08/2014

Carnet de Bord
Race: Néphelym
Métier: Chef des Eclaireurs
Pureté:
13/15  (13/15)
avatar
✧ Filevent du Sajenraë ✧
MessageSujet: Re: Un chasseur sachant chasser...   Mer 8 Oct - 16:46

Sieg s'était créé une caverne dans le sol dur de la foret, faisant usage comme il pouvait de son don de manipulation de la terre. Il sentait ses forces revenir peu à peu, et bientôt, il pourrait repartir en toute sécurité, son arme entièrement rechargée. Alors qu'il se dissimulait dans son abri, tel qu'on le lui avait enseigné lors de ses premières années de service dans l'armée sidhe, des pas se firent entendre. Il aurait pu sortir, voir ce qu'il se passait. Peut-être étaient-ce même ses hommes, qui avaient par Eresis ne sait quel moyen réussi à survivre.

Mais il n'en fit rien et resta là, attendant que la jauge dans son esprit lui indique qu'il pouvait utiliser son bras à nouveau. Les déplacements s'arrêtèrent au-dessus de sa tête. Apparemment, quoi que ce soit, ça avait décidé de passer la nuit au même endroit que lui. Bah. Si c'était ses hommes, il avait déjà une explication qui, soutenue par son charisme surnaturel, ne serait pas difficile à leur faire avaler. Si c'était les deux types, il se contenterait de les assassiner. En commençant par la nana. C'était plus qu'évident que c'était elle qui dirigeait. Et tout le monde savait très bien que seuls les plus puissants dirigeaient. Et si c'était une des bêtes de cet endroit maudit...Et bien, il l'aurait par surprise. Il lui suffisait juste de se montrer patient, et de rester caché. Même si sa seule envie était de sortir d'ici pour s'occuper de ce qu'il y avait en haut.

Sigurd fut réveillé au milieu de la nuit par des cris. De ce qu'il pouvait capter, ce qui était au-dessus de lui subissait un assaut. Et, à en croire les tirs de blasters, c'était bien ses hommes. Mais le temps qu'il remonte à la surface, il était déjà trop tard. L'un des deux survivants était décapité, et sa tête avait roulé jusqu'au pieds du lieutenant. Le deuxième tenait encore debout, mais un énorme dard dépassait de sa poitrine. Les araignées ne faisaient pas de prisonniers. Elles étaient deux encore vivantes, l'une d'elles gisait au sol, déjà morte. S'il devait émettre un pronostic, malgré que l'un des deux assaillants soit sévèrement blessé, il miserait sur les monstres. Mais, même s'il savait que cela serait inutile, il ne pouvait pas s'empêcher d'aller se battre.

Il se jeta dans la bataille, les cheveux au vent. Il se concentra en premier sur celle qui saignait. Elle ne devrait pas être trop difficile à vaincre. Après quelques tirs, elle était au sol. Maintenant venait le gros morceau.Il esquiva de justesse un coup de dard porté vers sa poitrine. Il se réceptionna maladroitement et trébucha, se retrouvant à la merci du prédateur. Au moment où il allait être empalé, sa jauge mentale de puissance clignota. Un rictus fendit son visage alors qu'il interceptait le dard de son bras métamorphosé. Il l'arracha d'un coup sec et cloua l'hideuse créature au sol avec.

Si jamais il en venait une autre, son bras n'était pas entièrement déchargé. Mais une seule. Sinon, il devrait fuir. Laissant l'adrénaline retomber, il s'agenouilla auprès du dernier de ses soldats, revêtant sa voix de prêtre, emplie de charisme et de confiance.

- Puisse Eresis, la Grande, l'Omnisciente, l'Impitoyable, la Conquérante, l'Immortelle, T'accorder l'honneur de La rejoindre de l'autre côté.

Le lieutenant recueillit le dernier soupir du mourant, puis se redressa. Il traîna les cadavres des monstres loin d'içi, puis s'occupa de ses hommes. Il les allongea, côte à côte, leurs armes à la main, la tête tournée dans Sa direction. Puis il bouta le feu aux deux dépouilles, les regardant brûler jusqu'à ce qu'il ne reste d'eux plus rien que des cendres. Cendres qu'il recouvrit de terre. Le vent ne les aurait pas.

Sieg s'assit à l'ombre d'un arbre, se repassant dans la tête le discours qu'il prononcerait en leur honneur une fois rentré. Puis il fit défiler celui qu'il réservait aux inconscients qui les avaient envoyés se faire tuer pour rien. Parce que, malgré tout ce qu'il pouvait bien dire, leurs morts n'avaient servi à rien, pas même à Eresis...


Sigurd Thorvaldson
• Bras Armé de l'Empire •
Messages : 52
Cristaux : 4
Date d'inscription : 11/08/2014

Carnet de Bord
Race: Aos Sidhe
Métier: Lieutenant
Pureté:
-5/0  (-5/0)
avatar
• Bras Armé de l'Empire •
MessageSujet: Re: Un chasseur sachant chasser...   Lun 13 Oct - 17:15

Ariane avait laissé son ami s'en aller. Elle était peut-être parano mais même si elle les avait laissé à la lisière du continent, ces crétins de sidhes avaient finit par faire demi tour, pensant surement ne pas être vus. Ils tentaient de trouver quelqu'un visiblement... Leur chef, surement. A ses yeux cet inconnu ne valait pas la loyauté que lui portait ses hommes. Quel chef de groupe pouvait tolérer de laisser ses hommes derrière lui ? De leur ordonner de rester se faire tuer pour qu'il fuie ? Et pourquoi avaient-ils accepté comme des zouaves ? Elle ne comprenait pas...

La nuit finit par tomber que ces gredins n'avaient toujours pas retrouvé leur chef. Pire, ils avaient rebroussé chemin pour atteindre la zone des araignées géantes... elle craignait le pire. Ils s'arrêtèrent là pour passer la nuit. La belle elle, décida de rester dans les arbres et de continuer d'observer en silence. Personne ne la battait en survie dans ce territoire sauvage, elle n'eut donc aucun mal à rester invisible de tous, même de celui qui se croyait invisible sous terre : un œil expert voyait qu'elle avait été remuée. Calée contre un tronc, elle observa les araignées commencer à descendre de leurs toiles au loin, celles-ci remuant très légèrement mais ne prévint pas ceux en contrebas. Les néphelyms les avaient assez aidé comme ça... Pourquoi n'étaient-ils toujours pas parti ? Mystère.

Un Sidh donna l'alerte mais une araignée lui tomba dessus, lui tranchant la tête avec ses deux mandibules. Elle commençait déjà à jeter sa toile sur le cadavre lorsque, et là cet inconnu la surprit, le chef des sidhes sorti de sa cache pour leur venir en aide. Ariane sorti une flèche de son carquois et banda son arc en silence, attendant de voir si oui ou non elle serait obligée de décocher. Sa magie était encore trop faible pour l'aider. Se contentant de rester invisible aux araignées en ne faisant aucun bruit, elle observa le sidh venger ses hommes et dégluti. C'était peut-être lui qu'elle devrait viser, finalement. Le prenant en ligne de mire, elle attendit le moment opportun. Mais au lieu de prendre la fuie, le sidh prit la peine d'enterrer ses hommes, ou du moins de leur faire ses adieux dignement. Arya n'avait jamais entendu parler d'une once d'humanité chez ces monstres... ce devait être un piège, elle se concentra donc pour ne pas se laisser distraire.

Bandant un peu plus son arc, elle décocha sa flèche, certaine de son choix. La flèche se ficha dans la chair tendre et emporta sa cible avec une telle force que rien que cette attaque trahissait les origines néphels de la belle. Elle ne chercha pas à se cacher une fois que le sidh comprit qu'on venait de tirer dans sa direction. Arya observait l'araignée tuée avec tant de froideur qu'il était clair qu'elle s'en voulait déjà d'avoir sauvé la vie à cet homme mais qu'y pouvait elle ? N'importe quel néphelym aurait sauvé la vie d'une personne en danger. Cet homme ne lui avait rien fait... pour le moment. Se mettant à léviter elle observa le sidh, puis jeta un regard dans la direction du cratère.

Dernière chance. Allez vous en je vous prie. Bien que froide et sèche, sa voix avait gardé une certaine politesse. Ariane observait le bras du brun avec méfiance, prête à éviter un tir de cette horreur de machine si nécessaire : elle ne s'approcherait pas, gardant une distance de sécurité légitime, pour l'occasion. Elle prit une nouvelle flèche sans ciller et tourna son visage pour la bander et la décocher dans un même temps : une autre araignée s'effondra. La pointe des flèches étincela aux rayon de lune : c'était de l'opra. Dépêchez vous... ! S'écria-t-elle, énervée d'avoir déjà perdu deux flèches pour un type pareil. Elle voulait bien veiller sur le retour de cet homme chez lui mais s'il restait planté là elle le laisserait se démerder. Toujours étonnée de ne plus être aussi intransigeante qu'avant à l'encontre des sidhes, la belle émit une prière, plutôt un murmure sourd. Les runes sur sa peau apparurent, finement ciselés et lui semblèrent plus sombre. ces gredins l'avaient déjà corrompu, elle le sentait. Vivement que tout ça se finisse, qu'elle puisse retourner chez elle...




Ariane Thémys
✧ Filevent du Sajenraë ✧
Messages : 80
Cristaux : 18
Date d'inscription : 13/08/2014

Carnet de Bord
Race: Néphelym
Métier: Chef des Eclaireurs
Pureté:
13/15  (13/15)
avatar
✧ Filevent du Sajenraë ✧
MessageSujet: Re: Un chasseur sachant chasser...   



Contenu sponsorisé




 

Un chasseur sachant chasser...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un chasseur sachant chasser
» Un chasseur sachant chasser (2ème partie) (A P. DiVeneris)
» Un chasseur sachant chasser sans son chien ▬ Casey
» Un chasseur sachant chasser sans son chien (ou pas) - Gregory A. Britwood
» Un chasseur sachant chassé ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Echo :: Terres du Milieu :: Forêt Profonde-